Malou Airaudo

Chorégraphe et danseuse

Née à Marseille en 1948, Malou Airaudo commence à danser à l'âge de huit ans, à l'Opéra de Marseille. À 17 ans, elle entre au Ballet Russe de Monte-Carlo, où elle devient soliste auprès de Léonide Massine, avant de rejoindre Françoise Adret et son Ballet-Théâtre-Contemporain en 1968. Au début des années 1970, elle s'installe à New York pour travailler avec Paul Sanasardo et Manuel Alum, ce dernier lui chorégraphiant le solo "Woman of a MysticBody". C'est là qu'elle rencontre pour la première fois Pina Bausch. En 1973, elle est invitée à la rejoindre à Wuppertal, en Allemagne, où le directeur des théâtres de la ville, Arno Wüstenhöfer, vient de la nommer à la tête du Ballet de Wuppertal, qu'elle rebaptise bientôt le Tanztheater Wuppertal. Airaudo devient l'une des figures clés de l'ensemble, créant des rôles majeurs dans diverses productions, comme Iphigenie auf Tauris, Orpheus und Eurydike, Café Müller et dansant Le Sacre du printemps, ainsi que dans de nombreuses autres pièces. Elle a également été l'un des membres fondateurs de la compagnie de danse parisienne La Main, aux côtés de Jacques Patarozzi, Dominique Mercy, Helena Pikon et Dana Sapiro, et a travaillé avec la chorégraphe Carolyn Carlson au Teatro danza La Fenice de Venise. De 1984 à 2018, elle a enseigné la danse à la Folkwang University of the Arts d'Essen-Werden, et en 2012, elle est devenue la directrice de l'Institut de danse contemporaine de l'université. Ses réalisations chorégraphiques comprennent Le Jardin des Souvenirs, Jane, Je Voudrais Tant, Schwarze Katze et If You Knew, créés au milieu des années 90 pour des compagnies telles que le Folkwang Tanz Studio, le Ballet de Nancy, le Ballet de Genève, le Ballet du Nord et la Biennale de Venise. Au cours de la dernière décennie, elle a également travaillé avec le théâtre Potporus Renegade, créant des œuvres avec des danseurs de rupture comme Irgendwo et Verlorene Drachen.

 

Liste des spectacles