Victor Quijada

Victor Quijada

Californien d’origine, Victor Quijada est né en 1976 de parents mexicains. Depuis les années 2000, il développe une signature chorégraphique unique qui exalte ce qui l’a le plus stimulé dans son parcours d’interprète : la puissance et la spontanéité du hip hop, la rigueur et la virtuosité du classique, la puissance évocatrice du contemporain et son usage du temps et de l’espace. Il joue parfois avec le temps et le réel par l’intermédiaire de la vidéo, il lui arrive de pousser la théâtralisation, il crée également des œuvres plus abstraites et aime interagir avec les spectateurs.

Sa remarquable trajectoire commence à l’âge de huit ans avec la culture hip hop, dont il s’imprègne dans les rues de Los Angeles. Plus tard, son initiation à la danse classique et au théâtre à la County High School for the Arts de Los Angeles lui laisse entrevoir tout le potentiel de la danse urbaine comme forme d’art. Il y subit l’influence de son mentor Rudy Perez, l’un des pionniers de la Judson Dance Theater, qui lui permet déjà de conjuguer hip hop et postmodernisme. Il parfait sa technique classique à la demande de l’icône de la danse Twyla Tharp, pour laquelle il dansera pendant trois ans avant de collaborer avec Eliot Feld et d’entrer comme demi-soliste aux Grands Ballets Canadiens de Montréal, où il demeurera de 2000 à 2002. C’est d’ailleurs dans les ateliers chorégraphiques de la compagnie montréalaise qu’il développe le style métissé qu’il a commencé à travailler juste avant son départ des États-Unis.

En 2002, il fonde le Groupe RUBBERBANDance. L’hybridation des styles et la théâtralité qui caractérisent d’emblée sa signature lui valent un succès immédiat. Dès 2003, il remporte les prix de chorégraphie Peter Darrell et Bonnie Bird pour l’Amérique du Nord, puis reçoit, en 2010, la prestigieuse bourse de recherche en chorégraphie de la Princess Grace Foundation-USA.  

Très vite, il est invité à créer des œuvres pour plusieurs compagnies, dont le Pacific Northwest Ballet, le BalletMet, Peter Boal & Company et le Chamber Dance Project aux États-Unis, la Transitions Dance Company au Royaume-Uni et le Jeune Ballet du Québec. Il collabore également avec le Scottish Dance Theatre, en Écosse, qui intègre sa pièce Self Observation Without Judgement à son programme, pièce qui lui vaut le prix de la meilleure chorégraphie en danse moderne, remis dans le cadre des Critics’ Circle National Dance Awards au Royaume-Uni, en 2003. 

Victor Quijada a également été en nomination aux American Choreography Awards de 2004 pour le prix de la meilleure chorégraphie portée à l’écran avec Hasta La Próxima. Il a par ailleurs créé la chorégraphie du vidéoclip Man I Used to Be de K-OS, gagnant du prix du meilleur vidéoclip rap aux MuchMusic Video Awards. 

Enfin, il a réalisé le court métrage Small Explosions That Are Yours to Keep en 2006, sous le mentorat du réalisateur Micah Meisner, ainsi que les courts métrages Secret Service et Gravity of Center, en 2007 et en 2011, respectivement, entre autres. Il a aussi collaboré avec le réalisateur René-Pierre Bélanger pour les films La symphonie éclatée, mettant en vedette le chef Kent Nagano et l’Orchestre symphonique de Montréal, et Merci Montréal, Canada Day 2004, réalisé pour la CBC et mis en nomination aux prix Gémeaux.

Liste des spectacles