• Le Carré des Lombes

    Paradoxe Mélodie

    Danièle Desnoyers
    30 avr, 1. 2 mai 2015
  • Le Carré des Lombes

    Paradoxe Mélodie

    Danièle Desnoyers
    30 avr, 1. 2 mai 2015
  • Le Carré des Lombes

    Paradoxe Mélodie

    Danièle Desnoyers
    30 avr, 1. 2 mai 2015
  • Le Carré des Lombes

    Paradoxe Mélodie

    Danièle Desnoyers
    30 avr, 1. 2 mai 2015

Le Carré des Lombes (Danièle Desnoyers) - Paradoxe Mélodie

  • Québec
  • Le Carré des Lombes

    Paradoxe Mélodie

    Danièle Desnoyers
20 h Durée – 1 H 10 Salle – Théâtre Maisonneuve
30 Avril 2015 - 20 H
1 Mai 2015 - 20 H
2 Mai 2015 - 20 H
Hydro Québec

Billets à partir de 34.00 $

Rencontre post-spectacle avec les artistes

    Vendredi 1 mai 2015

Programme de soirée
Communiqué de presse
Dossier de presse
* NOTE SUR LES PRIX

La volubile et sensible Danièle Desnoyers trouve au Théâtre Maisonneuve une scène à la mesure de son talent. Lançant ses dix danseurs à l’assaut de l’espace, elle provoque une rencontre choc avec l’univers sonore de la harpe et la griffe contemporaine de la musique électro acoustique. 

CAUSERIE : le 27 avril 17 h 30 à l'espace culturel Georges-Émile-Lapalme. GRATUIT En savoir plus 
 

Danse Danse 14-15 Le Carré des Lombes FR

Paradoxe Mélodie de Danièle Desnoyers/Le Carré des Lombes

Après des années de travail interdisciplinaire avec des compositeurs, Danièle Desnoyers avait choisi, en 2010, de replacer le mouvement au cœur de ses créations. Et elle avait si bien atteint son but dans Dévorer le ciel, coproduite par Danse Danse et programmée au Centre Pierre-Péladeau, que les codirecteurs de la série s’étaient tout de suite engagés à répondre au grand besoin d’espace de sa danse en lui offrant le plateau du Théâtre Maisonneuve pour une prochaine création. La promesse devient réalité avec Paradoxe Mélodie, offerte en première mondiale en juin 2014 au Festival Canada Danse.

« Comment la danse peut-être être projetée dans la vie et comment la vie, en retour, peut-elle trouver écho dans un corps qui danse? » Les créations de la chorégraphe évoquent toujours un subtil mouvement de va-et-vient entre l’ordre et le chaos. Méditation sur la dualité du monde, son art oscille entre rigueur et extravagance, tension et relâchement, délicatesse et énergie débridée.

Si son écriture continue de prendre de l’ampleur avec de longs phrasés qui viennent débusquer l’émotion dans les tréfonds du corps, la chorégraphe ramène la musique live avec la présence sur scène de la harpiste Éveline Grégoire-Rousseau qui interprète la composition du directeur musical de l’œuvre Nicolas Bernier, manipulée en direct par le sonorisateur et complétée d’une partition électroacoustique préenregistrée. En réveillant nos mémoires auditives et affectives avec ses sonorités légères, et des manipulations en direct la harpe fait surgir un désir d’élévation et des clichés que la fondatrice du Carré des Lombes dévoie avec une bonne dose d’humour. Les arpèges sont délicieusement pervertis par le travail électroacoustique et la danse, solidement ancrée dans la contemporanéité, vient défier l’instrument et toute l’imagerie qu’il trimballe.

Notes biographiques

Danièle Desnoyers débute sa carrière en 1986 avec Des héros désaffectés où elle sonde déjà l’expressivité du corps. Elle fonde Le Carré des Lombes en 1989 et s’impose dans les années 90 comme l’une des Québécoises dont la sensibilité et l’originalité participe à l’émergence de nouvelles perspectives en danse. Ses projets chorégraphiques singuliers se distinguent par la conception de dispositifs scéniques et d’environnements sonores qui agissent fortement sur le langage du corps.

Volubile et généreux, son langage se caractérise par une oscillation permanente entre la rigueur et la folie. Toujours empreint d’humour et de sensualité, il se décline dans Paradoxe Mélodie en dentelle ciselée, en duos vigoureux et en explosions d’énergie.

L’œuvre marque la quatrième présence de la compagnie à la série Danse Danse après Concerto grosso pour corps et surface métallique et Play it again! (respectivement coprésentée avec l’Agora de la danse en 1999 et en 2005) et Dévorer le ciel.

« Jamais plat et convenu, le paysage de sa danse accueille vibrations, tumultes et distorsions. La gestuelle est brute, pressée, tonique, entre l’étranglement et la liberté, la restriction et l’échappée. » (Cahiers de théâtre Jeu, à propos de Là où je vis)

« Depuis le début de sa carrière, Danièle Desnoyers fait preuve d’une compréhension intime de l’essence du mouvement. » (The Gazette, Montréal, à propos de Là où je vis)

Chorégraphe

Compagnie

Dans les médias

Le Carré des Lombes à Danse Danse
2010 : Dévorer le Ciel
2005 : Play it again!
1999 : Concerto grosso pour corps et surface métallique

Crédits

Direction artistique et chorégraphie Danièle Desnoyers. Interprètes Tal Adler, Karina Champoux, Molly Johnson, Jason Martin, Brice Noeser, Pierre-Marc Ouellette, Nicolas Patry, Clémentine Schindler, Anne Thériault, Élise Vanderborght. Direction des répétitions Sophie Corriveau assistée d'Emmanuelle Bourassa Beaudoin. Composition musicale Nicolas Bernier Harpiste Éveline Grégoire-Rousseau. Conception lumières Marc Parent. Conception costumes Denis Lavoie. Conception maquillages et coiffures Angelo Barsetti. Direction technique et sonorisation Guillaume Cavaliere-Beranek. Régie lumières Gonzalo Soldi Perez Del Solar.

Paradoxe Mélodie est une production de la compagnie Le Carré des Lombes en coproduction avec le Théâtre National de Chaillot (Paris), le Cultuurcentrum (Bruges), le Centre National des Arts (Ottawa), le Festival Danse Canada (Ottawa), le Théâtre Centennial (Sherbrooke), Danse Danse (Montréal), le réseau CanDance (Toronto), le Département de danse de L’UQÀM et la Faculté des Arts de l’UQÀM (PAFARC).

Avec le soutien de la Place des Arts (Montréal), du Théâtre Centennial (Sherbrooke) et de Circuit-Est centre chorégraphique (Montréal)

Le Carré des Lombes reçoit le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.

Le Carré des Lombes est membre de Circuit-Est centre chorégraphique et du Regroupement québécois de la danse.

Spectacles à venir

María Pagés Compañía

María Pagés

29. 30 sep, 1 oct 2016

AbonnementsBillets

ARIAS Company

Bryan Arias

11. 12. 13. 14. 15 oct 2016

AbonnementsBillets

Nederlands Dans Theater

Sol León + Paul Lightfoot + Crystal Pite

1. 2. 3. 4. 5 nov 2016

AbonnementsBillets

message goes here

close