Le Carré des Lombes

En 1986, Danièle Desnoyers commence sa carrière en sondant l’expressivité du corps dans Des héros désaffectés. Elle fonde Le Carré des Lombes en 1989. Dès lors, elle participe à l’émergence de nouvelles perspectives en danse au Québec avec des œuvres dont les dispositifs scéniques et les environnements sonores agissent fortement sur le langage du corps. Volubile, généreux et souvent empreint d’humour et de sensualité, son langage se caractérise par une oscillation permanente entre la rigueur et la folie. 

Après des années de travail interdisciplinaire avec des compositeurs contemporains, elle choisit, en 2010, de replacer le mouvement au cœur de ses créations dans Dévorer le ciel. Mais elle revient vite au dialogue entre danse et musique en métissant la harpe et la musique électro-acoustique dans Paradoxe Mélodie. Avec Anatomie d’un souffle, elle prend l’affiche de Danse Danse pour la cinquième fois.