COMPAGNIE MARIE CHOUINARD

Marie Chouinard, chorégraphe, est directrice générale et artistique de la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD, présidente fondatrice des Prix de la Danse de Montréal, artiste associée de la Danse au Centre national des Arts du Canada et directrice de la danse à la Biennale de Venise.

Si la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD jouit aujourd’hui d’une réputation mondiale, son histoire remonte à 1978 alors que Marie Chouinard présentait sa première création, Cristallisation. Suivra une trentaine de solos présentés sur la scène internationale, dont Marie Chien Noir (1982), S.T.A.B. (Space, Time and Beyond) (1986) et L’Après-midi d’un faune (1987), chorégraphies marquantes des 40 dernières années.

En 1990, la soliste et chorégraphe fonde sa propre compagnie. Dès lors, la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD présente ses spectacles à travers le monde et coproduit ses œuvres avec des partenaires de renom tels que la Biennale de Venise, le Festival international de danse ImPulsTanz (Vienne), le Théâtre de la Ville (Paris), la Fondazione Musica Per Roma (Rome), la Place des Arts (Montréal), le Festival TransAmériques (Montréal) et le Centre National des Arts (Ottawa). 

En 2007, la COMPAGNIE s’installe dans son propre édifice, l’Espace Marie Chouinard, à Montréal. 

Pour Marie Chouinard, chaque création est une odyssée dans l’histoire de l’humanité qui échappe à la linéarité d’un récit. L’intelligence intime du corps et la complexité inépuisable de ses articulations et de ses mutations commandent des constructions formellement achevées. Tous les aspects d’une œuvre (de la musique à la scénographie en passant par la lumière, les costumes, les coiffures) sont rigoureusement investis par la chorégraphe, de sorte qu’ils soient en résonnance les uns avec les autres dans un tout manifestant une grande force d’évocation.

Salués pour leur technique, leur polyvalence et leurs qualités d’interprétation, les 10 danseurs permanents de la COMPAGNIE, formés à différentes approches somatiques, portent sur scène les œuvres audacieuses que signe Marie Chouinard. Interprète primée, Carol Prieur a célébré ses 20 ans au sein de la COMPAGNIE en 2015. 

Le répertoire de la COMPAGNIE est vaste et la plupart des œuvres qui le composent tournent continuellement dans le monde : Le Sacre du printemps, Prélude à l’après-midi d’un faune, Les 24 Préludes de Chopin, Le Cri du monde, Étude no 1, bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG, HENRI MICHAUX : MOUVEMENTS, Soft virtuosity, still humid, on the edge et JÉRÔME BOSCH : LE JARDIN DES DÉLICES. Dansé depuis près de 25 ans, Le Sacre du printemps est devenu un classique de l’histoire de la danse contemporaine. 

Les œuvres de la chorégraphe se retrouvent également au répertoire de grandes compagnies de ballet : le Ballet national du Canada, la São Paulo Companhia de dança, les Ballets de Monte-Carlo, le GöteborgsOperan et le Ballet Gulbenkian†. 

Depuis 2015, Marie Chouinard crée aussi pour d’autres compagnies, notamment la Martha Graham Dance Company et les Ballets de Monte-Carlo.

En 2009, Marie Chouinard, la danseuse, renoue après 20 ans d’absence avec la scène en créant le solo gloires du matin :)-(:. Depuis 2012, elle danse IN MUSEUM, une installation-performance solo de 3 heures.

Auteure, conceptrice d’éclairage, scénographe et réalisatrice, son opus compte également des œuvres multimédias (Cantique no 3, Icônes et CORPS CÉLESTES) et cinématographiques (les films bODY_rEMIX/les_vARIATIONS_gOLDBERG et MARIE CHOUINARD : LE SACRE DU PRINTEMPS, ainsi que le vidéoclip Jamais de Serge Fiori), le recueil de poèmes Chantier des extases, l’installation photographique Paradisi Gloria et l’exposition DESSINS. En 2015, Marie Chouinard conçoit une première application pour iPad et iPhone disponible gratuitement sur l’App Store : CANTIQUE. Quel que soit le support privilégié (scène, écran, numérique, livre, etc.), la matière première de l’œuvre est toujours le corps.

Au fil des années, la COMPAGNIE MARIE CHOUINARD développe sa propre technique de danse, enseignée par ses danseurs lors de stages ou de classes de maître offerts en tournée.

Véritable ambassadrice culturelle du Québec, Marie Chouinard reçoit plusieurs prix et distinctions soulignant sa contribution au monde des arts, dont le Bessie Award (New York, 2000), le Grand Prix du Conseil des arts de Montréal (2006), le grade d’officière de l’Ordre du Canada (2007), le grade de chevalière de l’Ordre des Arts et des Lettres (France, 2009), le Prix Denise-Pelletier (Québec, 2010), le Prix du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la meilleure œuvre chorégraphique pour LE NOMBRE D’OR (LIVE) (2012), le Prix culturel Samuel de Champlain (France, 2014), le grade de compagne de l’Ordre national des arts et des lettres du Québec (2015), le grade de chevalière de l’Ordre national du Québec (2015), le Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle (Canada, 2016), le Prix Positano « Chorégraphe de l’année » (Italie, 2016) et le Prix Walter-Carsen d’excellence en arts de la scène (Canada, 2016). 

Le nom de Marie Chouinard fait son entrée dans Le Petit Larousse illustré en 2010 et dans Le Robert en 2011.