Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan

La virtuosité des danseurs du Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan a poussé la critique à écrire « quand a-t-on vu une compagnie composée de corps aussi beaux et magiques? » ou encore « leur contrôle et leur articulation avoisinent le surnaturel. Ces interprètes rendent l’immobilité aussi éloquente que le mouvement. En fait, ils ont la capacité d’agir sur votre métabolisme ».

La légende veut que la plus vieille danse connue en Chine porte le nom de « Porte des nuages », une danse rituelle datant d’il y a 5 000 ans. En 1973, le chorégraphe Lin Hwai-min adopte ce nom classique et fonde le Cloud Gate Dance Theatre of Taiwan, première compagnie de danse contemporaine à voir le jour dans la collectivité sinophone.

Le Cloud Gate ancre son riche répertoire dans les mythes, le folklore et l’esthétique asiatiques que les chorégraphies de Lin Hwai-min transposent dans une vibrante célébration contemporaine du mouvement. L’entraînement de ses 24 danseurs et danseuses est basé sur la méditation, le Qi Gong, les arts martiaux internes, la danse moderne, le ballet et la calligraphie.

De vastes tournées ont entraîné le Cloud Gate sur presque tous les continents – Europe, Asie, Australie, Amériques du Nord et du Sud –, avec de fréquentes invitations au Next Wave Festival de New York, au Sadler’s Wells Theatre et au Barbican Centre de Londres, au Festival international de théâtre Tchekhov de Moscou et à l’Internationales Tanzfest NRW anciennement dirigé par Pina Bausch.

En 2003, le Cloud Gate a ouvert le Melbourne International Arts Festival avec Cursive II (aujourd’hui intitulée Pine Smoke), qui lui a valu le prix de la critique et le prix du mécène de The Age; tandis que la critique de danse du New York Times qualifiait Moon Water de « Meilleure chorégraphie de l’année ». En 2006, Cursive: A Trilogy a aussi été proclamée « Meilleure chorégraphie de l’année » par des critiques des publications allemandes Ballettanz et Theater Heute.

C’est avec Moon Water que Danse Danse a accueilli la compagnie pour sa première visite à Montréal en novembre 2004, en coprésentation avec Les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Elle a été présentée à guichets fermés et qualifiée de « Meilleur spectacle de l’année » par The Gazette. En 2007, Danse Danse a renouvelé l’expérience avec Wild Cursive.

Le Cloud Gate a été acclamé par la critique internationale :

« Le chef de file de la danse contemporaine en Asie. » (The Times, Londres, Royaume-Uni)

« L’une des plus admirables compagnies de danse du monde. » (The Globe and Mail, Toronto, Canada)

Tout aussi populaire et salué par la critique chez lui, à Taïwan, qu’à l’échelle internationale, le Cloud Gate s’y produit au somptueux théâtre national de Taipei comme dans les centres culturels de taille moyenne des grandes villes et les auditoriums d’école secondaire de villages isolés. Plusieurs fois par année, la compagnie se produit aussi sur des scènes extérieures, gratuitement, attirant chaque fois une très nombreuse assistance pouvant atteindre 60 000 personnes.

L’école de danse du Cloud Gate a été fondée en 1998 pour la plus grande joie des étudiants âgés de 4 à 84 ans. Puis, en 1999, la compagnie Cloud Gate 2 a vu le jour pour présenter des spectacles à des communautés plus isolées et encourager les jeunes chorégraphes de Taïwan. 

En 2003, en reconnaissance officielle de la contribution du Cloud Gate à la vie culturelle de Taipei, les autorités de la ville ont proclamé le 21 août – premier jour de la saison du 30e anniversaire du Cloud Gate – « Jour du Cloud Gate » et l’allée 231 du chemin Fu-Hsing Nord, où sont situés les bureaux du Cloud Gate, est devenue « allée Cloud Gate ». Jamais auparavant à Taïwan n’avait-on honoré un artiste ou un groupe artistique en exercice en donnant son nom à une journée ou à un lieu. En 2010, un astéroïde découvert par l’Université centrale nationale de Taïwan a aussi été baptisé « Cloud Gate ».

La plupart des productions du Cloud Gate ont été filmées par de prestigieuses maisons de production européennes : Songs of the Wanderers, aux Pays-Bas; Moon Water, en France, Bamboo Dream, en Allemagne; et Pine Smoke, en Suisse. Depuis leur parution sur DVD, ces productions sont aisément accessibles et de nombreux pays les ont présentées au petit écran.